Soupe comme un local en Asie : un guide des traditions populaires de la soupe

J'adore vous proposer du contenu gratuit afin que vous, mes lecteurs, bénéficiez des meilleurs conseils. Je n'accepte pas les partenariats rémunérés, j'ai ma propre opinion, mais si vous trouvez mes recommandations utiles et que vous finissez par acheter quelque chose qui vous plaît en utilisant un de mes liens, je pourrais alors gagner une commission sans aucun frais supplémentaires pour vous. Apprendre encore plus

La soupe est un aliment principalement liquide, généralement servi chaud (mais peut être frais ou froid), qui est préparé en combinant des ingrédients tels que de la viande et des légumes avec du bouillon, du jus, de l'eau ou un autre liquide.

La soupe est un excellent moyen de se réchauffer par une journée froide, et l'Asie propose certaines des meilleures soupes au monde.

La façon dont la soupe est consommée varie d'un pays à l'autre en Asie, et c'est une expérience culturelle. Certaines soupes se mangent à la cuillère, certaines se boivent directement dans le bol et d'autres se mangent avec des baguettes.

Dans cet article, j'explorerai les différentes façons dont la soupe est consommée en Asie et certaines des différences culturelles.

Soupe dans la cuisine asiatique

Découvrez notre nouveau livre de recettes

Recettes familiales de Bitemybun avec planificateur de repas complet et guide de recettes.

Essayez-le gratuitement avec Kindle Unlimited :

Lire gratuitement

L'art de manger de la soupe en Asie

Manger de la soupe en Asie, ce n'est pas seulement satisfaire sa faim, c'est aussi une expérience culturelle. La façon dont la soupe est consommée varie d'un pays à l'autre et c'est une pratique ancienne qui s'est transmise de génération en génération. Dans cette section, nous allons explorer comment la soupe est consommée dans différents pays asiatiques.

Style chinois

En Chine, la soupe est servie dans un bol et est un élément régulier sur la table. Le bol se tient d'une main, et une cuillère sert à manger les parties solides de la soupe. Le bouillon est ensuite bu directement du bol. Il est courant de ramasser le bol et de boire le bouillon restant à la fin du repas. Dans certains plats traditionnels chinois, du riz ou des nouilles sont ajoutés à la soupe et des baguettes sont utilisées pour les manger.

Style coréen

En Corée, la soupe est servie en accompagnement et est connue sous le nom de "guk". La soupe est servie dans un petit bol et se mange à la cuillère. Il est courant de passer la soupe autour de la table et de laisser tout le monde goûter. Dans certains plats coréens traditionnels, du riz ou des nouilles sont ajoutés à la soupe et des baguettes sont utilisées pour les manger.

Autres pays asiatiques

Dans d'autres pays asiatiques, comme les Philippines et la Thaïlande, la soupe est également un plat courant. La façon dont la soupe est consommée varie d'un pays à l'autre, mais généralement, une cuillère est utilisée pour manger la soupe et le bouillon est bu directement dans le bol. Dans certains pays, comme le Vietnam, la soupe est servie avec des herbes fraîches et des légumes, et il est courant de les ajouter à la soupe en mangeant.

La différence dans la consommation de soupe

La façon dont la soupe est consommée en Asie est complètement différente de la façon dont elle est consommée dans le monde occidental. En Asie, la soupe est un plat qui se déguste lentement et savoure. Le processus de consommation de la soupe est tout aussi important que le goût de la soupe elle-même. Dans le monde occidental, la soupe est souvent consommée comme un repas rapide et facile, et il est courant d'utiliser une fourchette ou une cuillère pour la manger.

Soupes chinoises : un voyage au pays des bouillons savoureux

La cuisine chinoise est connue pour ses soupes variées et savoureuses. Voici quelques-uns des plus populaires :

  • Soupe aux œufs : Une simple soupe à base d'œufs battus et bouillie dans un bouillon de poulet ou de porc. C'est un incontournable de la cuisine sino-américaine.
  • Soupe aigre-piquante : Une soupe épicée et acidulée à base d'ingrédients comme le tofu, les champignons et les pousses de bambou.
  • Bak kut teh : Une soupe de côtes de porc populaire en Malaisie et à Singapour. Il est assaisonné d'herbes et d'épices comme l'ail, l'anis étoilé et la cannelle.
  • Hulatang : Une soupe à base de noix, de sésame et de farine de riz. C'est un plat de petit-déjeuner populaire en Chine.
  • Banmian : Une soupe de nouilles à base de nouilles vermicelles et d'une variété d'ingrédients comme du porc, du poulet ou des fruits de mer.

Ingrédients spécifiques : ce qui rend les soupes chinoises uniques

Les soupes chinoises sont connues pour leur utilisation d'ingrédients spécifiques qui ajoutent de la saveur et des bienfaits pour la santé. Voici quelques exemples:

  • Poulet noir : Un type de poulet avec des plumes et une peau noires. On pense qu'il a des propriétés médicinales et il est souvent utilisé dans les soupes.
  • Remèdes à base de plantes : Les soupes chinoises contiennent souvent des herbes et des adaptogènes qui sont censés guérir et favoriser la santé. Les exemples incluent le ginseng, les graines de lotus et la soie de maïs.
  • Sang et tripes : Ces ingrédients ne conviennent peut-être pas à tout le monde, mais ils sont couramment utilisés dans les soupes chinoises. Le sang est souvent utilisé dans les soupes comme le nam ngiao, tandis que les tripes sont utilisées dans les soupes comme le hup tul woo.
  • Nid d'oiseau comestible : Délice de la cuisine chinoise, la soupe de nid d'oiseau est préparée avec les nids de salanganes. On pense qu'il a des bienfaits pour la santé et il est souvent servi lors d'occasions spéciales.
  • Fruits de mer : Avec le grand littoral chinois, les fruits de mer sont un ingrédient courant dans les soupes chinoises. Le crabe, le poisson et la tortue sont tous des choix populaires.

Variations régionales : soupes chinoises dans différents pays et langues

Les soupes chinoises varient selon les régions et les pays. Voici quelques exemples:

  • Tong sui : Une soupe sucrée populaire à Hong Kong et dans d'autres régions de langue cantonaise. Il est fait d'ingrédients comme le sagou, les haricots et les graines de lotus.
  • Soupe à la moutarde : Une soupe populaire à Taïwan et à base de moutarde et de porc.
  • Soupe de queue de bœuf : Une soupe populaire à Hong Kong et faite avec de la queue de bœuf et des herbes chinoises.
  • Fung tsoi gai : Une soupe populaire dans la province chinoise du Guangdong et préparée avec du poulet, de la laitue et de l'huile de sésame.
  • Soupe Nangchang : Une soupe populaire dans la province chinoise du Jiangxi et à base de mouton, de maïs et de nouilles de riz.

Peu importe où vous allez en Chine, vous êtes sûr de trouver une soupe qui ravira vos papilles et réchauffera votre âme.

Soupe miso est un aliment de base de la cuisine japonaise et est souvent servi en accompagnement des repas. Il est fabriqué en faisant cuire de la pâte de miso dans un bouillon dashi, qui est un bouillon de cuisine à base de poisson séché et d'algues. La soupe est généralement servie avec du tofu, des algues et des oignons verts, et parfois avec des légumes ou de la viande. C'est une soupe claire, légère et rafraîchissante, parfaite pour commencer un repas.

Ramen : une soupe de nouilles avec style

estimation est une soupe japonaise populaire qui est devenue une sensation mondiale. C'est une soupe de nouilles faite avec un bouillon à base de viande ou de poisson, aromatisée à la sauce soja ou au miso, et garnie de viande, de légumes et parfois d'un œuf. Il existe de nombreuses variantes régionales de ramen, mais le plus célèbre est le ramen tonkotsu, qui est fait avec un bouillon d'os de porc épais et crémeux. Le ramen est une soupe copieuse et copieuse parfaite pour une journée froide.

Udon : une soupe de nouilles épaisse et moelleuse

Udon est une soupe de nouilles épaisse et moelleuse faite avec un bouillon dashi et garnie de viande, de légumes et parfois de tempura. C'est un plat populaire dans la cuisine japonaise et il est souvent servi dans les restaurants et à la maison. Udon peut être servi chaud ou froid, et il existe de nombreuses variantes régionales de la soupe. Une variante populaire est le kitsune udon, qui est garni d'aburaage sucré, un type de tofu frit.

Sukiyaki : un ragoût de viande

Le sukiyaki est un plat chaud japonais à base de bœuf émincé, de légumes et de tofu. Les ingrédients sont cuits dans une sauce sucrée et salée à base de sauce soja, de sucre et de saké. Le plat est souvent servi avec des œufs crus, qui sont utilisés comme trempette pour la viande et les légumes. Le sukiyaki est un plat copieux et copieux, parfait pour une journée froide.

Butajiru : une soupe au porc et aux légumes

Le butajiru est une soupe au porc et aux légumes populaire dans la région du Kanto au Japon. Il est fait avec du porc, des pommes de terre et des légumes et est aromatisé avec de la pâte de miso. La soupe est épaisse et crémeuse et est souvent servie avec du riz. Butajiru est une soupe réconfortante et satisfaisante, parfaite pour une journée froide.

Zenzai : une soupe sucrée aux haricots rouges

Zenzai est une soupe sucrée aux haricots rouges qui est souvent servie en dessert au Japon. Il est fait avec des haricots azuki, qui sont bouillis et sucrés avec du sucre. La soupe est souvent servie avec du mochi, un type de gâteau de riz, et parfois de la glace pilée. Zenzai est une soupe rafraîchissante et sucrée parfaite pour une journée chaude.

Nikujaga : un ragoût de viande et de pommes de terre

Nikujaga est un ragoût de viande et de pommes de terre populaire au Japon. Il est fait avec du bœuf ou du porc, des pommes de terre, des oignons et des carottes, et est aromatisé avec de la sauce soja et du sucre. Le ragoût est souvent servi avec du riz et constitue un repas copieux et copieux.

Nabe : un plat chaud

Le nabe est un plat chaud japonais composé d'une variété d'ingrédients, notamment de la viande, des légumes et des nouilles. Les ingrédients sont cuits dans une casserole à table et les convives peuvent ajouter leurs propres ingrédients au fur et à mesure qu'ils mangent. Le nabe est un plat populaire au Japon, surtout pendant les mois d'hiver. Une variante populaire du nabe est le chankonabe, qui est un plat à ragoût qui est souvent mangé par les lutteurs de sumo.

Au Japon, les soupes et les ragoûts sont une partie essentielle de la cuisine, et il existe de nombreuses variantes régionales de ces plats. Que vous soyez à Tokyo ou dans une petite ville, vous êtes sûr de trouver une délicieuse soupe ou un ragoût pour vous réchauffer lors d'une journée froide ou vous rafraîchir lors d'une journée chaude.

Découvrir les soupes coréennes savoureuses et nourrissantes

La cuisine coréenne est connue pour ses soupes saines et délicieuses qui sont parfaites pour toutes les occasions. Voici quelques-unes des soupes coréennes les plus populaires :

Guk

  • Une soupe claire à base de bouillon de bœuf, de poulet ou de fruits de mer et de légumes comme des radis, des pousses et des poireaux. Il est généralement servi comme plat commun et partagé entre famille et amis.

Jjigae

  • Une soupe ressemblant à un ragoût qui utilise une variété d'ingrédients comme le tofu, le kimchi, le bœuf, le porc ou les fruits de mer. C'est profondément satisfaisant et réconfortant, surtout par temps froid.

Miyeok Guk

  • Une soupe aux algues qui est souvent servie comme soupe au petit-déjeuner ou comme remède contre la gueule de bois. Il est léger et nourrissant, et on pense qu'il aide à la récupération post-partum pour les nouvelles mères.

Samgyetang

  • Une soupe au poulet farcie de riz gluant, de ginseng et d'autres herbes. C'est une soupe d'été populaire qui est censée stimuler l'énergie et l'endurance.

Galbitang

  • Une soupe de bœuf qui utilise des côtes courtes, de la queue de bœuf ou de la moelle osseuse comme ingrédient principal. Il est mijoté pendant longtemps pour en extraire la riche saveur et servi avec du riz et d'autres plats d'accompagnement.

Le secret pour faire des soupes coréennes authentiques

Les soupes coréennes sont simples et rapides à préparer, mais elles nécessitent quelques conseils pratiques pour obtenir la saveur et la texture authentiques. Voici quelques conseils pour vous aider à faire de bonnes soupes coréennes à la maison :

  • Utilisez beaucoup d'eau ou de bouillon pour créer un bouillon savoureux.
  • Coupez les légumes et la viande en bouchées pour une consommation facile.
  • Ajoutez de la pâte de soja ou de la pâte de piment pour un coup de pied épicé.
  • Utilisez du bœuf haché ou des crevettes pour faire des boulettes ou des boulettes de viande.
  • Utilisez de la goberge ou du thon séché pour ajouter une saveur de fruits de mer à la soupe.
  • Utilisez de la fécule de pomme de terre ou de patate douce pour créer un effet d'oeuf en forme de goutte.
  • Utilisez des germes de soja ou du concombre pour une saveur vive et rafraîchissante.
  • Utilisez un gâteau de maïs ou de riz pour une texture moelleuse.

Les bienfaits des soupes coréennes

Les soupes coréennes sont non seulement délicieuses mais aussi saines et nourrissantes. Voici quelques avantages des soupes coréennes :

  • Ils sont faibles en calories et riches en nutriments, ce qui en fait une excellente option pour perdre du poids.
  • Ils sont riches en protéines, en fibres et en vitamines, qui aident à renforcer l'immunité et la digestion.
  • Ils sont réconfortants et satisfaisants, ce qui aide à réduire le stress et l'anxiété.
  • Ils sont polyvalents et peuvent être adaptés à différents besoins et préférences alimentaires.
  • Ils sont un excellent moyen d'utiliser les ingrédients restants et de réduire le gaspillage alimentaire.

Le nilaga est une soupe philippine populaire à base de bœuf, de légumes et d'eau. C'est un plat copieux qui est parfait pour une journée froide. Certains des légumes couramment utilisés dans cette soupe comprennent le radis, le kangkong (épinards) et le maïs. Le bouillon est fait en mijotant les os de bœuf pendant des heures, ce qui lui donne un goût riche et savoureux.

Sinigang : Une soupe à base de tamarin

Le sinigang est une soupe aigre à base de tamarin. Il peut être préparé avec différents types de viande, comme le porc, le bœuf ou le poisson, et est généralement servi avec du riz. L'agent acidifiant peut également provenir d'autres fruits, comme la goyave ou le calamansi. Des légumes comme le kangkong, le gombo et les tomates sont ajoutés à la soupe pour la rendre plus nutritive.

Tinola : une soupe au poulet revisitée

Tinola est une soupe au poulet aromatisée au gingembre et à l'oignon. C'est un plat simple et facile à préparer, mais ce qui le distingue, c'est l'ajout de papaye verte ou de chayotte. L'inclusion de ces légumes donne à la soupe un goût et une texture uniques. Certaines personnes ajoutent également des feuilles de malunggay pour le rendre plus nutritif.

Binacol : Une soupe à base de noix de coco avec des crevettes

Le binacol est une soupe à base d'eau de coco et de crevettes. C'est un plat populaire dans la région des Visayas aux Philippines. La soupe est parfumée au gingembre et à la citronnelle, ce qui lui donne un goût rafraîchissant. Il est généralement servi avec du riz et est parfait pour un repas léger.

Batchoy : une soupe de nouilles au porc et aux entrailles

Le batchoy est une soupe de nouilles originaire de la ville d'Iloilo aux Philippines. Il est fait avec du porc, des entrailles et des nouilles. La soupe est aromatisée à l'ail, à l'oignon et à la sauce soja, ce qui lui donne un goût savoureux. Certaines personnes ajoutent également du chicharon (crépitements de porc) pour le rendre plus savoureux.

Sinigang contre Nilaga : l'utilisation créative des ingrédients

Bien que le sinigang et le nilaga soient des soupes philippines populaires, ils diffèrent par la façon dont ils sont préparés et les ingrédients utilisés. Le sinigang se caractérise par son goût acidulé, tandis que le nilaga est connu pour sa saveur chaleureuse. Cependant, certaines personnes ont fait preuve de créativité avec ces soupes et ont combiné les ingrédients pour créer un plat unique. Par exemple, certaines personnes ajoutent du tamarin à leur nilaga pour lui donner un goût aigre, tandis que d'autres ajoutent du bœuf à leur sinigang pour le rendre plus copieux.

Conclusion

Alors voilà, l'histoire, la culture et les différences des soupes en Asie. Comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup à apprendre sur ce plat délicieux, et c'est un excellent moyen d'en apprendre davantage sur la culture. 

Alors, n'ayez pas peur d'essayer quelque chose de nouveau et d'explorer les nombreuses saveurs de l'Asie !

Découvrez notre nouveau livre de recettes

Recettes familiales de Bitemybun avec planificateur de repas complet et guide de recettes.

Essayez-le gratuitement avec Kindle Unlimited :

Lire gratuitement

Joost Nusselder, le fondateur de Bite My Bun est un spécialiste du marketing de contenu, papa et adore essayer de nouveaux plats avec la cuisine japonaise au cœur de sa passion, et avec son équipe, il crée des articles de blog approfondis depuis 2016 pour aider les lecteurs fidèles avec des recettes et des conseils de cuisine.