Kyomen : Explication de la finition des couteaux japonais "Mirror"

Nous pouvons gagner une commission sur les achats qualifiés effectués via l'un de nos liens. Apprendre encore plus

Il existe un type particulier de Couteau japonais finition si brillante et réfléchissante que vous pouvez vous voir dans la lame. 

Ce type de finition poli miroir est appelé kyomen, le type de finition le plus lisse et le plus brillant du Japon. finition au couteau.

Alors qu'est-ce que c'est et pourquoi est-ce spécial?

Le polissage miroir japonais, également connu sous le nom de "kyomen" en japonais, est une méthode traditionnelle de polissage des couteaux haut de gamme pour obtenir une finition miroir. Ce processus est généralement utilisé sur les couteaux à biseau unique en acier au carbone ou en acier inoxydable de haute qualité.

Kyomen - Finition du couteau japonais poli miroir expliquée

Dans ce guide, nous expliquerons la finition polie miroir, comment elle est fabriquée, ainsi que les avantages et les inconvénients, alors continuez à lire !

Découvrez notre nouveau livre de recettes

Recettes familiales de Bitemybun avec planificateur de repas complet et guide de recettes.

Essayez-le gratuitement avec Kindle Unlimited :

Lire gratuitement

Qu'est-ce que la finition polie miroir Kyomen ?

La finition miroir est un look populaire pour les couteaux japonais, mais qu'est-ce que c'est exactement et comment l'obtiennent-ils ?

La finition au couteau miroir japonais est un type de finition qui donne à la lame une surface hautement réfléchissante. C'est un processus à forte intensité de main-d'œuvre qui nécessite beaucoup de compétence et de patience.

Le résultat final est une lame lisse et brillante avec une surface réfléchissante qui ressemble à un miroir.

La finition japonaise du couteau poli miroir, également connue sous le nom de "Kyomen" en japonais, est une technique traditionnelle et hautement qualifiée utilisée au Japon pour créer une finition semblable à un miroir sur la surface d'une lame de couteau.

Cette technique est principalement utilisée pour créer des couteaux haut de gamme de qualité supérieure.

Le processus implique plusieurs étapes de polissage et d'affûtage de la lame avec une série de matériaux abrasifs, notamment des pierres, du papier de verre et des composés de polissage. 

Chaque étape du processus implique l'utilisation d'un matériau abrasif de plus en plus fin, les étapes finales utilisant des composés abrasifs extrêmement fins pour obtenir une finition semblable à un miroir.

Le résultat de la finition du couteau poli miroir japonais est une lame qui a une surface parfaitement lisse et réfléchissante sans rayures, lignes ou imperfections visibles. 

Cette finition semblable à un miroir améliore non seulement la beauté de la lame, mais améliore également sa fonctionnalité en réduisant la friction entre la lame et les aliments à couper, ce qui donne une coupe plus nette et plus précise.

Merci beaucoup couteaux honyaki vous verrez cette finition miroir qui a l'air si réfléchissante que vous pouvez voir votre visage dedans. 

A quoi ressemble la finition Kyomen ?

Les couteaux Kyomen ont une finition miroir et sont généralement très réfléchissants. L'acier est poli jusqu'à ce qu'il ait un éclat vitreux, le faisant ressembler presque à un miroir.

La finition permet à l'acier de résister à la corrosion et aux taches, ce qui le rend idéal pour une utilisation dans des environnements plus humides.

L'apparence d'une lame kyomen est très réfléchissante et elle est souvent utilisée sur les couteaux haut de gamme.

Vous pouvez voir le reflet de la lumière sur sa surface, ce qui en fait un couteau très attrayant.

Il est généralement très doux au toucher mais peut être rayé s'il n'est pas entretenu correctement.

Apprenez exactement comment prendre soin de votre précieuse collection de couteaux japonais

Que veut dire Kyomen ?

Le terme kyomen en japonais se traduit par « surface miroir », qui fait référence à la douceur et à l'aspect miroir de cette finition.

La plupart des gens connaissent cette finition comme une « finition miroir » en raison de sa haute réflectivité. 

Comment est réalisée une finition Kyomen ?

Vous voyez, les forgerons japonais sont comme les rockstars du monde de la coutellerie. Ils prennent leur métier au sérieux et le perfectionnent depuis des siècles.

Ils utilisent un processus à forte intensité de main-d'œuvre pour forger des armes blanches traditionnelles, comme le katana, le wakizashi et le tantō.

Mais ce qui les distingue, c'est leur souci du détail, notamment en ce qui concerne la finition de la lame. 

La finition au couteau miroir japonais est une technique qui crée une surface polie et réfléchissante sur la lame, la faisant ressembler à un miroir effrayant.

C'est comme si le couteau disait: "Hé, je suis affûté ET j'ai l'air bien de le faire."

Maintenant, atteindre cette finition n'est pas une mince affaire. Cela demande beaucoup de patience, d'habileté et beaucoup d'huile de coude. 

Les forgerons utilisent différentes qualités de matériaux abrasifs, comme du papier de verre et des composés de polissage, pour progressivement atteindre une finition semblable à un miroir.

C'est comme s'ils donnaient à la lame une journée de spa, mais au lieu d'un soin du visage, elle obtient une nouvelle surface brillante.

Le processus de fabrication d'un couteau japonais poli miroir implique plusieurs étapes de forgeage, de traitement thermique, de meulage et de polissage. 

Voici les étapes de base:

Forger

La lame est d'abord forgée à partir d'une pièce d'acier de haute qualité, généralement en acier à haute teneur en carbone.

L'acier est chauffé et martelé en forme par un forgeron qualifié utilisant des techniques de forgeage traditionnelles.

Traitement thermique

Une fois la lame forgée, elle subit un traitement thermique pour durcir l'acier et améliorer sa résistance et sa durabilité.

La lame est chauffée à haute température puis rapidement refroidie dans un milieu de trempe tel que de l'huile ou de l'eau.

Meulage

La lame est ensuite affûtée jusqu'à sa forme finale et affûtée par un affûteur qualifié. Cette étape consiste à éliminer les bords rugueux et à façonner la lame selon le profil souhaité.

Polissage

Le processus de polissage est l'endroit où la lame commence vraiment à prendre sa finition miroir.

La lame est d'abord polie à l'aide de pierres abrasives grossières pour éliminer les rayures ou les imperfections. Ensuite, des pierres abrasives de plus en plus fines sont utilisées pour créer une surface lisse et réfléchissante.

Enfin, des composés de polissage sont appliqués sur la lame pour obtenir la finition finale semblable à un miroir.

L'ensemble du processus de fabrication d'un couteau japonais poli miroir peut prendre plusieurs semaines, voire des mois, et nécessite un haut niveau de compétence et d'attention aux détails.

Le résultat final est un beau couteau haute performance que les chefs et les amateurs de couteaux du monde entier apprécient.

Alors, voilà, les gens. Les forgerons japonais sont la vraie affaire, et leur finition au couteau miroir n'est que la cerise sur le gâteau. 

Si jamais vous arrivez à tenir l'un de leurs couteaux, n'oubliez pas d'admirer le savoir-faire et essayez de ne pas vous aveugler au reflet.

Comment est poli le couteau kyomen ?

La finition Kyomen est obtenue en polissant la lame d'un couteau avec un type particulier de pierre abrasive appelée « pierre à aiguiser » dans une seule direction. 

Le processus implique à l'aide de la pierre à aiguiser pour éliminer les imperfections ou les imperfections de la lame pour lui donner cet aspect super brillant et lisse. 

Il existe deux méthodes principales pour obtenir une finition miroir : mécanique et chimique.

Le polissage mécanique consiste à utiliser des matériaux abrasifs comme du papier de verre ou des tampons de polissage pour polir la surface métallique jusqu'à ce qu'elle soit lisse et brillante.

C'est un peu comme si vous récuriez bien les comptoirs de votre cuisine, mais à une échelle beaucoup plus petite.

Le polissage chimique, quant à lui, utilise des solutions spéciales pour éliminer les imperfections restantes et créer une surface réfléchissante.

C'est comme si vous offriez à votre métal une journée au spa, avec des soins du visage et des massages.

Les deux méthodes peuvent être utilisées ensemble pour obtenir la finition miroir ultime. Cela demande un peu de temps et d'efforts, mais le résultat final en vaut la peine. 

Ce dont vous avez besoin pour une finition au couteau miroir japonais

Pour obtenir une finition au couteau miroir japonais, vous devez utiliser des pierres à aiguiser.

Ces pierres sont disponibles en différentes tailles de grain (voir mon avis ici), et le grain particulier dont vous avez besoin dépend du type de couteau que vous affûtez. 

Certaines marques de pierres à aiguiser populaires pour la finition des couteaux miroir japonais incluent Shapton, Suehiro et Atoma.

Kuromaku est un type spécialisé de pierre à aiguiser en céramique qui est particulièrement utile pour la finition des couteaux miroir japonais.

Il est reconnaissable à sa couleur noire et se décline en différentes granulométries.

Avant d'utiliser vos pierres à aiguiser, vous devez les faire tremper dans l'eau.

Pour gagner du temps et du travail, vous pouvez utiliser des agents d'absorption d'eau comme Tomo Nagura ou Magnesia Suehiro.

Ces agents contribuent à accélérer le processus de trempage et facilitent le séchage des pierres après utilisation.

Pour obtenir une finition miroir, vous devez utiliser des agents de polissage comme Debado LD Series ou Gouken Kagayaki.

Ces agents aident à réparer les fissures ou les aspérités de vos lames et à les rendre plus lisses et plus brillantes.

Pour maintenir une surface plane sur vos pierres à aiguiser, vous devez utiliser une plaque d'aplatissement.

Certaines plaques d'aplatissement populaires incluent la plaque de diamant Super Atoma et la plaque de meulage de grande surface.

La finition miroir est le processus de polissage d'une lame de couteau pour obtenir une finition semblable à un miroir.

Ce processus implique l'utilisation d'une série de matériaux abrasifs pour éliminer les rayures ou les imperfections sur la surface de la lame.

Pour obtenir une finition miroir, il faut de la patience, des compétences et une attention aux détails.

Quels sont les avantages d'une finition polie miroir au couteau ?

Une bonne finition miroir sur un couteau japonais est impressionnante et présente des avantages pratiques.

La finition du couteau japonais poli miroir présente plusieurs avantages, notamment:

  • Amélioration des performances de coupe: La surface de la lame semblable à un miroir réduit la friction entre la lame et les aliments à couper, ce qui permet une coupe plus nette et plus précise.
  • Cela aide également à empêcher les aliments de coller à la lame, ce qui peut être un problème courant lors de l'utilisation d'un couteau émoussé ou mal entretenu.
  • Maintenance simplifiée: La surface lisse de la lame facilite le nettoyage et l'entretien. Il est moins susceptible d'accumuler des particules de nourriture ou des taches, qui peuvent être difficiles à enlever.
  • Durabilité améliorée: La finition polie miroir aide à protéger la lame de la rouille et de la corrosion, ce qui peut prolonger la durée de vie du couteau.
  • Esthétiquement plaisant: La finition miroir de la lame est visuellement attrayante et peut ajouter à la beauté globale du couteau. Il est souvent considéré comme la marque de fabrique des couteaux japonais de haute qualité.
  • Affûtage de précision: La finition polie miroir permet un affûtage plus précis et précis, ce qui peut aider à maintenir l'affûtage de la lame pendant de plus longues périodes.

Dans l'ensemble, la finition des couteaux japonais poli miroir est une caractéristique souhaitable pour ceux qui apprécient les couteaux de haute performance et de qualité, à la fois fonctionnels et beaux.

Quels sont les inconvénients d'une finition au couteau poli miroir japonais ?

Bien que la finition au couteau poli miroir japonais présente de nombreux avantages, il existe également quelques inconvénients potentiels à prendre en compte :

  • Scratches: Malgré sa surface lisse et réfléchissante, la finition polie miroir peut être sensible aux rayures, en particulier lorsque le couteau est utilisé sur des surfaces dures ou abrasives. Ces rayures peuvent nuire à l'apparence générale du couteau et peuvent nécessiter un polissage supplémentaire pour les éliminer.
  • Prix: Le processus d'obtention d'une finition polie miroir est une tâche longue et laborieuse qui nécessite un haut niveau de compétence et d'expertise. En conséquence, les couteaux avec cette finition ont tendance à être plus chers que ceux avec d'autres types de finitions.
  • Fragilité : La finition polie miroir peut être relativement fragile par rapport à d'autres types de finitions. Goutte le couteau ou le frapper accidentellement contre une surface dure peut écailler ou rayer le poli, nécessitant un polissage supplémentaire pour restaurer la finition.
  • Entretien: Alors que la surface lisse de la finition polie miroir facilite le nettoyage et l'entretien, elle nécessite également un nettoyage plus fréquent pour garder la lame à son meilleur. Tout résidu ou tache sur la lame peut être plus visible sur une surface semblable à un miroir.

Dans l'ensemble, les inconvénients de la finition au couteau poli miroir japonais sont relativement mineurs par rapport aux avantages qu'il procure.

Cependant, ils valent la peine d'être pris en compte lors de la sélection d'un couteau avec ce type de finition.

Différences : comment Kyomen se compare aux autres finitions de couteaux japonais

Voyons comment distinguer une finition kyomen des autres finitions de couteaux japonais populaires.

Kyomen contre Kasumi 

Le polissage miroir et les finitions kasumi sont deux finitions de polissage différentes que l'on trouve couramment sur les couteaux japonais.

La finition des couteaux Kyomen, parfois appelée « finition miroir », est la finition très polie la plus courante sur les couteaux de cuisine japonais. 

Ces deux finitions sont polies, mais le kyomen est beaucoup plus brillant que le kasumi.

Il est obtenu en polissant une lame avec des coups alternés dans plusieurs directions. Le résultat est une surface hautement polie et réfléchissante qui ressemble à un miroir. 

Ce type de finition est généralement appliqué aux alliages de fer plus doux et donne une lame très résistante à la corrosion.

Finition couteau Kasumi, d'autre part, est obtenu en prenant deux nuances d'acier différentes et en les martelant ensemble. 

Le résultat est une lame qui a un motif distinctif le long du tranchant du couteau, avec une alternance de lignes claires et sombres. 

Ce type de finition est utilisé sur les alliages de fer plus durs et donne une lame plus durable qu'une lame avec une finition Kyomen.

Les couteaux Kasumi nécessitent moins d'entretien et peuvent tenir un tranchant plus longtemps que ceux avec une finition miroir.

Ils ont également moins d'endroits où la rouille peut se former, ce qui les rend idéaux pour une utilisation dans des environnements plus humides.

Kyomen contre migaki 

Le Finition couteau Migaki est similaire à kyomen mais avec quelques différences.

Les couteaux Migaki sont finis avec des abrasifs fins, tout comme le kyomen, mais ils ne sont pas aussi brillants et lisses.

Ces lames sont polies jusqu'à ce qu'elles aient un éclat brillant et soyeux, mais elles ne ressemblent pas tout à fait à un miroir.

Le degré de polissage appliqué par un forgeron par rapport à un autre sera différent.

Étant donné que différents fabricants fabriquent des couteaux Migaki, leur réflectivité sera également différente.

Il est possible d'obtenir une brillance miroir de certains fabricants, tandis que d'autres produisent une finition trouble.

Par rapport aux kyomen finition miroir, les couteaux migaki ont un look plus subtil.

Ils sont moins sujets aux taches et aux empreintes digitales, mais conservent toujours l'éclat des lames polies.

Les couteaux Migaki sont légèrement plus résistants que les kyomen, bien qu'ils nécessitent plus d'entretien car ils ne sont pas aussi résistants à la corrosion. 

Ils sont également plus sensibles aux dégâts d'eau et nécessitent un affûtage fréquent en raison de leur construction en acier plus doux.

Kyomen contre Nashiji 

Parlons de la différence entre les finitions des couteaux kyomen et nashiji.

Kyomen est un terme japonais sophistiqué pour une finition de couteau lisse et polie.

Ce type de finition est idéal pour ceux qui veulent un couteau qui a l'air élégant et brillant, comme un sou tout neuf.

Il est parfait pour impressionner vos invités avec vos talents de couteau de fantaisie.

D'autre part, nashiji est un terme japonais qui fait référence à une finition de couteau texturée, également appelée finition peau de poire. 

C'est comme la différence entre un smoothie et un milkshake.

Nashiji a une texture plus rugueuse, presque comme du papier de verre, ce qui le rend idéal pour ceux qui veulent un couteau facile à saisir et qui ne glisse pas de votre main comme une barre de savon. 

De plus, la texture ajoute une touche supplémentaire à votre collection de couteaux. La finition en peau de poire garantit également que les aliments ne collent pas aux côtés de la lame. 

Maintenant, vous vous demandez peut-être lequel est le meilleur. Eh bien, c'est comme demander si la pizza ou les tacos sont meilleurs. Tout dépend de vos préférences personnelles.

Voulez-vous un couteau qui semble tout juste sorti d'une salle d'exposition, ou voulez-vous un couteau avec un peu plus de prise en main et de personnalité ? C'est à vous, mon ami.

Kyomen contre Damas 

Kyomen est la finition de couteau la plus lisse qui est polie jusqu'à ce qu'elle ait un aspect miroir.

Finition couteau Damas, d'autre part, est obtenu grâce à un processus de pliage et de martelage de deux types d'acier ensemble. 

Il en résulte une lame avec un motif intéressant, généralement constitué d'une alternance de lignes claires et sombres.

La finition Damascus est nettement différente de la Kyomen.

Il a souvent un aspect plus rustique en raison de son motif et est généralement utilisé sur des alliages d'acier plus durs.

Il est également connu pour son excellente rétention des bords, ce qui en fait un excellent choix pour une utilisation en extérieur.

La principale différence entre les deux est leur apparence.

La finition Kyomen est polie miroir et réfléchissante, tandis que le Damas a un aspect ondulé ou à motifs d'eau. 

Le Kyomen nécessitera également plus d'entretien pour conserver son aspect neuf en raison de sa plus grande sensibilité à la corrosion.

Kyomen contre Kurouchi 

La finition Kyomen est comme le joli garçon du monde du couteau.

Il s'agit de la surface lisse et polie qui donne à votre couteau l'impression qu'il vient de sortir d'une journée au spa. 

Pensez-y comme à une voiture de sport sophistiquée avec un extérieur élégant et brillant.

Il est parfait pour ceux qui veulent montrer leurs talents de couteau et impressionner leurs invités avec un couteau qui a l'air d'appartenir à un musée.

D'autre part, nous avons la finition kurouchi, qui est comme le robuste et mauvais garçon du monde du couteau.

Il s'agit de la surface rugueuse et non polie qui donne à votre couteau un aspect brut et avant-gardiste. Pensez-y comme une moto avec une finition noire mate. 

Il est parfait pour ceux qui veulent un couteau capable de hacher et de trancher sérieusement sans se soucier des rayures ou des chocs.

La finition Kurouchi est rugueuse et inachevée, avec une couleur noire claire. 

Mais ce n'est pas qu'une question d'apparence, les amis. La finition Kyomen est idéale pour couper et trancher avec précision, grâce à sa surface lisse qui glisse sans effort à travers les aliments. 

Pendant ce temps, la finition kurouchi est parfaite pour les tâches lourdes comme couper les os et les légumes durs, grâce à sa surface rugueuse qui offre une meilleure prise en main.

Kyomen contre Tsuchime

Finition au couteau Tsuchime résulte d'un processus dans lequel un motif de marteau gravé à l'acide est appliqué sur la lame.

Cette finition ajoute une texture et un aspect intéressants au couteau, mais elle n'offre aucune protection supplémentaire contre la corrosion.

La finition tsuchime est un motif martelé à la main, et cette surface garantit que les morceaux de nourriture ne collent pas aux côtés de la lame.

Kyomen, d'autre part, est une finition polie semblable à un miroir qui est magnifique et rend la lame extrêmement résistante à la corrosion.

Ce type de finition nécessite plus de soin et d'entretien pour conserver son aspect neuf, car il est plus sujet à la rouille et aux taches.

En fin de compte, la principale différence entre Kyomen et tsuchime est leur apparence. 

La finition Kyomen a un aspect plus réfléchissant, tandis que la finition tsuchime a une texture intéressante et un motif alvéolé.

FAQ

Quelle finition de surface est une finition miroir ?

Alors, vous voulez savoir ce qu'est une finition miroir ? 

Eh bien, laissez-moi vous dire que c'est la surface la plus brillante et la plus lisse que vous puissiez imaginer !

C'est comme regarder dans un lac cristallin par une journée ensoleillée – vous pouvez parfaitement voir votre reflet. 

Cette finition est obtenue en utilisant des techniques spéciales telles que le meulage, le polissage et même les étincelles électriques pour éliminer toutes les imperfections et créer une surface si brillante qu'elle est réfléchissante. 

Maintenant, vous vous demandez peut-être pourquoi quelqu'un voudrait une finition miroir. Eh bien, laissez-moi vous dire, ce n'est pas juste pour la vanité ! 

Une finition miroir présente également des avantages pratiques.

D'une part, il améliore la durée de vie des composants mécaniques en réduisant l'usure. En plus, ça a l'air vachement bon ! 

Mais obtenir une finition miroir n'est pas facile. Cela nécessite des compétences sérieuses et des outils spécialisés.

Les forgerons japonais qualifiés passent beaucoup de temps à polir chaque lame jusqu'à ce qu'elle ressemble à un miroir !

La lame de finition miroir est-elle chère?

Alors, vous vous demandez si les lames finition miroir sont chères ? Eh bien, laissez-moi vous dire, mon ami, qu'ils peuvent certainement faire une brèche dans votre portefeuille. 

Ces lames brillantes sont comme les voitures de luxe du monde des couteaux - elles ont l'air élégantes et impressionnantes, mais elles ont un prix élevé.

Maintenant, vous pensez peut-être : « Pourquoi ces lames sont-elles si chères ? Eh bien, tout se résume au temps et aux efforts consacrés à la création de cette finition miroir.

La plupart des couteaux honyaki haut de gamme (voir ici) ont tendance à avoir une finition miroir, et c'est assez cher (pensez à plus de 1000 $ par couteau) !

Il ne s'agit pas seulement de mettre du vernis et de s'arrêter là. Non non Non.

Les artisans doivent utiliser des roues de polissage et poncer soigneusement à la main pour obtenir cette finition miroir parfaite et contrôlée.

Et laissez-moi vous dire que cela demande beaucoup de talent et de patience.

Mais ne vous inquiétez pas, mon ami frugal ; il existe des options moins chères si vous êtes prêt à sacrifier un peu de cette perfection de finition miroir. 

Vous pouvez toujours obtenir un polissage doux qui enlève la patine et redonne de l'éclat sans vous ruiner.

Sachez simplement que ces options moins chères pourraient ne pas être aussi impressionnantes à montrer à vos amis.

Donc, pour résumer, les lames au fini miroir sont certainement plus chères, mais elles en valent la peine si vous voulez cet éclat à couper le souffle, qui tranche le salami et qui attire les empreintes digitales. 

Préparez-vous simplement à débourser de la pâte sérieuse ou à mettre de l'huile de coude sérieuse si vous voulez obtenir vous-même cette finition miroir.

La finition kyomen se raye-t-elle facilement ?

Les couteaux Kyomen sont généralement résistants aux rayures grâce à leur finition miroir.

L'acier est poli jusqu'à ce qu'il ait un éclat vitreux, et il peut résister à la corrosion, aux taches et à l'usure mieux que les autres finitions.

Cependant, il est important de se rappeler que les couteaux kyomen nécessitent plus d'entretien, il est donc important d'en prendre soin correctement.

Mais la réalité est que, bien sûr, une égratignure peut apparaître sur ce type de finition, mais elle devrait être facilement polie avec un chiffon doux ou du papier de verre léger.

Comparé à d'autres finitions, Kyomen offre l'avantage supplémentaire d'avoir l'air neuf avec un simple polissage.

Conclusion

La finition du couteau miroir japonais est une technique traditionnelle d'affûtage des couteaux qui implique une série de matériaux abrasifs pour éliminer les rayures et les imperfections de la lame, créant une surface lisse et brillante.

Ce n'est pas pour tout le monde, mais si vous cherchez un couteau avec une belle finition brillante, ça vaut le coup ! 

Donc, si vous cherchez à acheter un couteau japonais, vous devriez demander au vendeur si la lame est "nihongata dekirun desu ne?" (Est-ce un miroir japonais fini ?)

Parce que c'est un couteau que vous utiliserez tous les jours, vous méritez le meilleur !

J'ai passé en revue les meilleurs couteaux japonais que vous pouvez acheter en ce moment ici (lisez mon guide d'achat !)

Découvrez notre nouveau livre de recettes

Recettes familiales de Bitemybun avec planificateur de repas complet et guide de recettes.

Essayez-le gratuitement avec Kindle Unlimited :

Lire gratuitement

Joost Nusselder, le fondateur de Bite My Bun est un spécialiste du marketing de contenu, papa et adore essayer de nouveaux plats avec la cuisine japonaise au cœur de sa passion, et avec son équipe, il crée des articles de blog approfondis depuis 2016 pour aider les lecteurs fidèles avec des recettes et des conseils de cuisine.